Un patrimoine remarquable

L’histoire de Chatillon-Coligny

La ville de Châtillon-Coligny est située au confluent du Loing et du Milleron. Primitivement bâtie sur la colline en éperon qui domine ces deux rivières, elle a été reconstruite dans la vallée au milieu des bras d’eau, après sa destruction au début de la Guerre de Cent ans. Une ville chargée d’histoire. Les environs regorgent de témoignages d’occupations très anciennes dans la région, avec en particulier le tumulus princier de la Ronce du Vème siècle avant J-C sur la commune voisine de Sainte Geneviève des Bois, l’amphithéâtre gallo-romain de Chenevières sur la commune voisine de Montbouy du IIème siècle après J-C ou le cimetière celtique de Cortrat du IVème siècle après J-C dont les mobiliers se retrouvent au Musée de l’Hôtel Dieu de Châtillon-Coligny, labélisé Musée de France. S’il est probable qu’à l’origine l’agglomération même de Châtillon-Coligny date de l’époque gauloise, on ne sait rien de précis de son histoire avant le douzième siècle où elle fait partie des possessions des puissants comtes de Champagne.

Label Patrimoine Remarquable

La commune a reçu le label Patrimoine Remarquable par Tourisme Loiret pour l’écluse de Briquemault, le parc du château, le donjon et l’Eglise

> Le portail roman de l’Hôtel-Dieu (aujourd’hui Musée historique et archéologique) est le témoignage d’une construction à caractère religieux dès le XIe ou XIIe siècle. De cette même époque datait la maladrerie au nord de la ville sur la route de Montbouy, qui a laissé son nom à l’actuel quartier Saint-Lazare.

Le premier personnage identifié de manière satisfaisante est Etienne de Champagne, premier comte de Sancerre, à la vie tumultueuse. Sa sœur est l’épouse du roi Louis VII. C’est à lui qu’est attribuée la construction du beau Donjon (vers 1172 à 1190) qui domine encore la ville. Il mourra en Terre Sainte vers 1190 au cours de la troisième croisade. Châtillon reste possession des comtes de Sancerre jusqu’à la guerre de Cent ans.

Les héritiers de Sancerre vendent alors leur possession au financier Nicolas Braque. Puis elle passe aux mains de Jean dit Lourdin seigneur de Saligny par son mariage avec Jeanne Braque en 1413. Leur fille unique Catherine apportera Châtillon à Guillaume II de Coligny par leur mariage en 1437. Les Coligny, originaires de la Bresse, seront à Châtillon pour deux siècles. Au cours du XVIe siècle les Coligny ont considérablement augmenté et embelli leur château. C’est à eux que l’on doit l’Orangerie encore intacte, et le Puits, construction à la géométrie secrète, qui porte en son sommet un cadran solaire sur les faces d’un dodécaèdre que soutient un aigle symbole des Coligny.

Les autres constructions Renaissance ont disparu vers 1800 victimes de l’avidité des marchands de matériaux.
Le bourg historique, entrecoupé de canaux, garde le cachet d’une cité médiévale et laisse découvrir ses vieilles rues et bâtiments historiques

> L’Eglise Saint Pierre et Saint Paul
dont l’origine remonte au XIVème siècle

> Le Clocher de L’Eglise construit sur une ancienne
tour de fortification du XIVe siècle

> Le Grenier à sel, maison du XVIème siècle

> Maison Colette
À la fin du XIX ième siècle Colette venait voir son frère Achille médecin au 20 rue de l’Eglise. L’écrivaine l’accompagnait dans ses visites aux malades.
Sido et le Capitaine, les parents, jouaient régulièrement aux dominos dans le jardinet.

> La Maison de l’Enfer, 13 rue du Paradis, lieu de rencontre des huguenots pendant les guerres de religion.

> La Maison du Paradis, lieu de rencontre des catholiques, 3 rue du Paradis

> Le Canal de Briare construit au début du XVIIème siècle, à la demande de Sully, pour relier la Loire et la Seine, traverse Châtillon-Coligny et offre de belles occasions de ballades à pied ou à vélo (location de vélos possible sur place) avec des ouvrages remarquables comme l’Ecluse de Briquemault.

> La Halte fluviale situé à proximité du camping Municipal est aussi une étape privilégiée pour naviguer sur le canal de Briare.

Ne pas rater également l’Auto sport Museum, une des plus grandes collections de voitures de sport en France des années 50 à 90, avec des modèles rares. Visite multimédia interactive, salles d’exposition mécanique, salle de projection sur la thématique automobile, expositions temporaires et événements chaque mois de mars à octobre, l’une des 10 plus importantes collections de ce type ouvertes au public en France.

Venez flâner à travers les petites rues de Châtillon-Coligny, celles-ci sont pleines de surprises et de découvertes.
Retrouvez toutes les informations sur https://www.tourisme-gatinais-sud.com